Accueil Mise en avant UBISOFT – Dépot de plainte

UBISOFT – Dépot de plainte

par Solidaires Informatique

UBISOFT - Dépot de plainte

En Juin 2020, des dizaines de témoignages émergeaient sur les réseaux sociaux, rapidement appuyés par des articles de différents médias (Libération et Numérama notamment), dénonçant des cas de harcèlements sexuels au sein du groupe Ubisoft avec la complaisance des services des Ressources Humaines, protégeant les harceleurs et réduisant les victimes au silence.

Très rapidement, Solidaires Informatique annonçait lancer une action collective contre le groupe Ubisoft.

Le 15 Juillet 2021, une plainte a été déposée au tribunal pénal de Bobigny par maître Maude Beckers, représentant à la fois le syndicat Solidaires Informatique et plusieurs victimes de l’entreprise.

 

Cette plainte cible plusieurs personnes, notamment :

  • Tommy FRANÇOIS – Membre du pôle éditorial

    • Pour avoir profité de sa position pour harceler de multiples personnes.

  • Serge HASCOËT – Directeur créatif Monde

    • Pour avoir profité de sa position pour harceler de multiples personnes.

    • Témoin des faits de ses subordonnés, il n’a pourtant rien fait pour les arrêter.

  • L’assistant de Serge Hascoët

    • Pour avoir profité de sa proximité avec M. Hascoët et harceler de multiples personnes.

  • Plusieurs personnes – Service des Ressources Humaines

    • Pour avoir activement participé à couvrir et dissimuler les actes des harceleurs.

  • Cécile CORNET – Directrice monde des Ressources Humaines.

    • Au courant des faits, elle a laissé le harcèlement prospérer au sein de l’entreprise.

  • Yves GUILLEMOT – PDG d’Ubisoft

    • En tant que PDG, il est responsable de ce qu’il arrive au sein de l’entreprise.

Plus important, la plainte vise le groupe Ubisoft en tant que personne morale pour harcèlement sexuel institutionnel. Pour avoir mis en place, maintenu et renforcé un système où le harcèlement sexuel est toléré parce qu’il est plus profitable à l’entreprise de maintenir des harceleurs en place que de protéger ses employés. Le harcèlement, toléré et pratiqué par les hauts échelons de l’entreprise, protégé par les services des Ressources Humaines, ont créé un système à l’échelle de l’entreprise. Au-delà de la liste de personnes précédemment mentionnée, ce sont les rouages de ce système que cette plainte veut démonter.

 

La nature collective de cette plainte permet à toutes les personnes qui ont été victimes du groupe Ubisoft de rejoindre cette action. Nous les appelons donc à prendre contact avec nous, que ce soit pour témoigner ou comme pour porter plainte. Il n’est pas nécessaire d’être syndiqué·e. Les éventuels frais de justice sont pris en charge par le syndicat. Nous garantissons une confidentialité totale et un accompagnement juridique.

temoignages@solidairesinformatique.org

 

Ubisoft doit rendre des comptes.

 

LA PLAINTE : LES FAITS

 

LA PLAINTE : MISE AU POINT

LA PLAINTE : JUSTICE PATRIARCALE ET FEMINISME

 

LA PLAINTE : DISCRIMINATION ET SYNDICALISATION

 

Articles :

https://www.liberation.fr/france/2020/07/02/ubisoft-un-jour-il-me-dit-c-est-un-appel-au-viol-ce-rouge_1793177/
https://www.liberation.fr/futurs/2020/07/10/harcelement-sexuel-a-ubisoft-on-savait_1793985/
https://www.numerama.com/politique/635049-harcelement-sexiste-et-sexuel-a-ubisoft-il-a-tente-de-membrasser-tout-le-monde-rigolait.html
https://www.numerama.com/politique/635193-toi-je-sais-que-tu-veux-ma-bite-a-ubisoft-monde-qui-protege-les-femmes.html

 

UBISOFT - Dépot de plainte

PRESSE

Vous aimerez peut-être aussi

Ce site web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus

Politique en matière de confidentialité et de cookies