CSE

Le CSE est composé de 12 titulaires et 12 suppléants.
Vous avez choisi d’élire 6 titulaires et 6 suppléants de la liste Solidaires informatique. Merci. Nous en sommes heureux et fiers et nous espérons que nous pourrons vous aider dans votre quotidien de salarié.

La dichotomie induite par les élections professionnelles (les syndiqués vs les indépendants) risque de persister… En effet, il n’est pas certains que tous les élus de la liste indépendante aient vraiment souhaité se présenter par souci de leurs collègues et de leur entreprise mais plutôt dans un souci de complaire.

Il nous a été reproché de politiser les élections. Mais oui ! Car c’est bien un syndicat politique que nous sommes avec une vision de la société et pas seulement de l’entreprise. Qui crée la richesse ? Vous, nous, les salariés ! Qui l’empoche ? je vous laisse répondre vous-même à la question…

Bien sûr, les salariés des ESN ne sont pas à plaindre, surtout chez Partenor. C’est peut-être ce que vous pensez. Sachez que tout le monde n’a pas cette opinion et pour cause : certains ont du mal à voir leurs qualités reconnues, à voir leur carrière réellement suivie et promue, à voir d’autre raison que de « rapporter » à l’entreprise. N’avez vous pas un sentiment d’injustice quand, au bout d’un mois d’intercontrat ou de maladie vous savez que vous n’aurez pas votre prime ? Et pourtant, Partenor a empoché, et votre commercial aussi. Il n’y a que vous que ne « touchez » pas sur ce Chiffre d’Affaire que vous avez généré en faisant une prestation chez un client.

Alors sur ce sujet et sur tout le reste, le CSE se veut la voix des salariés. Nous n’allons pas nous battre pour ce que nous avons mais pour ce que nous n’avons pas ! Nous allons exprimer vos revendications qui sont aussi les nôtres. Avant d’être élus, nous sommes salariés, comme vous tous.

Le CSE est une IRP : Instance Représentative du Personnel. Nous faisons tous partie du personnel. C’est pour vous que nous sommes là. Par pour distribuer des bons points à la Direction.

contact

Laisser un commentaire