Chômage partiel

Attention, le tableau ci-dessous n’a pas été actualisé : suite à la modification de la prise en charge à seulement 60%, la participation de l’entreprise au maintien de votre indemnité de chômage partiel est plus importante, mais ça reste quand même intéressant pour elle : vous restez dans les forces vives de l’entreprise et l’Etat en paie la plus grosse partie et l’entreprise économise pour un avenir meilleur… PS : seuls les coûts pour l’entreprise doivent être actualisés, pour vous ça ne change rien.

Vous avez entendu parler du chômage partiel ? Vous êtes au chômage partiel ? Vous savez combien vous allez être payé.e ? Oui ? Alors tant mieux. Non ? Ca ne m’étonne pas.
En attendant apprenez ceci :
La convention collective à laquelle Partenor adhère s’appelle SYNTEC. Cette convention collective a fait l’objet de négociations entre les patrons et les syndicats pour aboutir à des textes. Notamment sur les rémunérations. Et notamment sur le chômage partiel.
Notre métier est fait d’aléas et d’inter-contrats. Ceux-ci sont indispensables aux patrons pour pouvoir répondre aux appels d’offre des clients (je n’ai personne à placer, donc, je ne peux pas répondre à l’AO, j’ai un inter-contrat, zou ! il va en clientèle !!).
Il est donc « normal » qu’il y ait des salarié.e.s en inter-contrat. Il est donc également « normal » que ces salarié.e.s ne soient pas pris en chômage partiel puisqu’il.elle.s sont en inter-contrat et donc ne grèvent pas la trésorerie de la boîte mais permettent d’avancer, de conquérir des parts de marché (fouyouyou) et de devenir les rois des ESN !
Dans le cadre de l’accord signé, les salarié.e.s en inter-contrats ne peuvent pas être mis.es en chômage partiel, ce serait… illégal !
Si vous n’êtes pas dans ce cas là, alors vous êtes peut-être en chômage partiel parce que l’activité de votre BU, de votre métier, de votre… a baissé et qu’il n’y a pas vraiment de travail. Plutôt que de vous virer, on décide de vous mettre au chômage partiel. Combien allez vous être payé ?
Explication du tableau ci-dessous… :
Première ligne : ce que vous êtes habituellement payé (nous avons pris les 2 salaires type qui peuvent exister dans l’entreprise, peu ou prou).
Deuxième ligne : ce que le Gouvernement prend en charge : le salarié est payé 70% de son brut, ce qui représente une fois qu’on a enlevé les charges salariales environ 84% du net habituel… A noter que le patron n’a pas de charges patronales et qu’au final ça lui coûtera 0€ parce que ce qu’il va verser au salarié lui sera entièrement remboursé.
Troisième ligne : ce que SYNTEC oblige Partenor et toutes les autres entreprises adhérentes à faire à cause (grâce à ?) de l’accord : mais… ce complément n’est pas remboursé par l’Etat. Donc, les salariés coûtent un peu d’argent à l’entreprise, mais nettement moins qu’en temps normal (où cependant il.elle.s rapportent)

  Salaire part salariale part patronale net à payer Coût total patron Attention : n’allez pas rêver, si vous gagnez 2000€ brut ou moins, vous ne gagnerez pas plus au chômage partiel. C’est une illusion : votre net à payer sera identique. Vous n’aurez pas de gain.
A noter : ces exemples ne sont là que pour vous donner une petite idée de ce que ça donne. Nous avons pris comme hypothèse que vous êtes au chômage partiel à 100%, que la retenue salariale est de 22% pour les charges et que les charges patronales que rajoute le patron sont de 50%
Travail classique 2 000,00 € 440,00 € 1 000,00 € 1 560,00 € 3 000,00 €
Chômage partiel classique 1 400,00 € 91,92 € 1 308,08 €
Chômage Partiel SYNTEC 1 900,00 € 124,75 € 1 775,25 € 500,00 €
           
  Salaire part salariale part patronale net à payer Coût total patron
Travail classique 3 624,00 € 797,28 € 1 812,00 € 2 826,72 € 5 436,00 €
Chômage partiel classique 2 536,80 € 166,57 € 2 370,23 €
Chômage Partiel SYNTEC 2 899,20 € 190,36 € 2 708,84 € 362,40 €
           
  Salaire part salariale part patronale net à payer Coût total patron
Travail classique 6 000,00 € 1 320,00 € 3 000,00 € 4 680,00 € 9 000,00 €
Chômage partiel classique 4 200,00 € 275,77 € 3 924,23 €
Chômage Partiel SYNTEC 4 500,00 € 295,47 € 4 204,53 € 300,00 €

Il est quand même étonnant de voir qu’un.e salarié.e très bien payé.e, coûte moins cher à l’entreprise, dans le cadre du chômage partiel, qu’un.e salarié.e par cher payé.e du tout… En temps « normal », c’est tout à fait le contraire !
Ces chiffres ne sont que des exemples. Vous êtes tou.te.s, ceux/celles qui sont au chômage partiel, entre 20 et 80% de votre temps en chômage partiel. Ca veut dire qu’une partie de votre salaire sera calculé comme ci-dessus, et qu’une autre sera calculée de manière classique… Ne me demandez pas si vous aurez des tickets repas, des titres de transport, etc. Vous devriez plutôt lire ce document qui explique pas mal de ces points (et qui m’évite d’avoir à tout ré écrire)…
Et si vous avez des questions, vous savez où nous interroger ? ICI
A noter : si vous êtes au forfait jour (cf votre contrat de travail), vous faire travailler ne serait-ce qu’une heure équivaut à une demi journée de travail. Le pourcentage de chômage partiel s’apprécie à la journée ou la demi journée, pas moins. A noter : si vous êtes en congés ou en RTT, vous devez être payé normalement, ça n’est plus une indemnité de chômage partiel mais du salaire. Vérifiez votre bulletin de paie. Et pour faire simple, Partenor considère le chômage partiel comme une absence sur votre bulletin, et c’est traité avec 1 ou 2 mois de décalage…

Laisser un commentaire