Face aux intimidations de Quantic Dream, nous continuerons d’agir contre les violences sexistes/ Faced with intimidation by Quantic Dream, we will continue to act against gender-based violence

English follow:

Le 7 Mai 2019, nous avons publié conjointement avec Game Workers Unite un appel à témoignages après avoir été informé·es de l’existence probable de violences sexuelles commises à l’encontre de salariées de la société Quantic Dream. Comme malheureusement très souvent dans ce genre d’affaire, nous apprenons maintenant que nous sommes attaqué·es en diffamation.

Nous ne sommes pas surpris·es par cette attaque, dans une industrie qui ne compte que 14% de femmes dans ses effectifs et où le sexisme et la complicité masculine semblent être la norme. Ni les menaces ni la justice patriarcale ne nous feront cependant reculer ; nous assumerons jusqu’au bout nos engagements contre les violences sexuelles et sexistes et nous ferons peser tout le poids de notre syndicat dans cette lutte.

Dans les situations de violences sexuelles sur le lieu de travail, les victimes gardent majoritairement le silence comme le démontre l’étude du Défenseur des droits. Notre rôle est d’assister la défense de ces femmes qui par peur musèlent leur parole. Dans ce contexte nous analysons cette plainte contre un appel à témoignages comme une nouvelle tentative de réduire les victimes potentielles au silence.

Nous ne retirerons donc pas notre appel à témoignages, au contraire, nous appelons toutes les victimes à nous contacter et à nous rejoindre, pour briser le silence et lancer l’offensive contre les auteurs de ces violences. Cette plainte n’aura pas pour effet de nous impressionner, nous sommes organisé·es syndicalement pour lutter.

Solidaires Informatique continuera d’apporter tout son soutien aux victimes de violences sexuelles et sexistes et sera toujours à leur côté pour les défendre.

English:

On May 7, 2019, we jointly published with Game Workers Unite a call for testimonies after being informed of the probable existence of sexual violence committed against employees of the company Quantic Dream. As unfortunately very often in this kind of case, we now learn that we are attacked in defamation.

We are not surprised by this attack, in an industry that has only 14% women in its workforce and where sexism and male complicity seem to be the norm. Neither threats nor patriarchal justice will make us back down; we will follow through on our commitments against sexual and gender-based violence and we will put the full weight of our union in this fight.

In situations of sexual violence in the workplace, the majority of victims remain silent, as the study by the Defender of Rights shows. Our role is to assist the defense of these women who for fear muzzle their speech. In this context, we analyze this complaint against a call for testimony as a new attempt to silence potential victims.

We will not therefore withdraw our call for testimony, on the contrary, we call on all the victims to contact us and join us, to break the silence and launch the offensive against the perpetrators of this violence. This complaint will not impress us, we are organized to fight.

Solidaires Informatique will continue to give its full support to victims of sexual and gender-based violence and will always be by their side to defend them.

SEXISME : GAME OVER

Francais : Le communiqué en pdf:

ENGLISH : Press Release in pdf :

Une pensée sur “Face aux intimidations de Quantic Dream, nous continuerons d’agir contre les violences sexistes/ Faced with intimidation by Quantic Dream, we will continue to act against gender-based violence

Laisser un commentaire