Mardi 16 Juin De l’argent pour l’hôpital pas pour le capital ! Contre leur système d’exploitation changeons de logiciel social !

Nous n’arrêterons pas de le marteler : la période de crise économique et sanitaire que nous vivons est utilisée par le Gouvernement pour détruire encore plus les droits des salarié⋅e⋅s et voler l’argent public sous prétexte de sauvegarde de l’emploi.

Les dernières ordonnances permettent à nos employeurs de :

  • nous obliger à prendre nos RTT
  • nous obliger à solder notre Compte Épargne Temps
  • nous mettre en chômage partiel souvent sans maintien de salaires, ce qui revient à faire payer les salaires à l’ensemble de la société par nos impôts, 1/3 du financement du chômage partiel est payé par les cotisations salariales (UNEDIC)
  • nous licencier en plein COVID-19 après avoir profité des allocations chômage partiel dans une distribution peu regardante de l’État
  • d’attendre la fin de l’année 2020 pour nous verser votre prime d’intéressement ou de participation.
  • Retarder les cotisations à l’URSSAF et aux Caisses de Retraites (le non paiement des cotisations c’est du salaire indirect qu’on nous vole !)
  • Retarder le paiement des factures d’eau, d’électricité et de gaz

Un patronat a l’offensive !

Dans des entreprises où le télétravail est la solution idéale qui permet à chacun⋅e de pouvoir continuer son activité, les ESN/SSII profitent de cette crise encore une fois sans scrupule.

Ça ne sont pas une ou deux sociétés indélicates qui se lancent dans la chasse aux œufs d’or du coronavirus mais toutes, celles qui en ont réellement besoin tout comme celles qui jusqu’alors assumaient leurs intercontrats et la fluctuation du marché de l’emploi.

Une très grande partie des employé⋅e⋅s de la profession continue à travailler tout autant et à créer de la richesse tout autant. Notre travail est toujours facturé aux clients, nous produisons toujours autant de lignes de code et de prestations voire même plus dans certains cas ! Ça s’appelle le télétravail et c’est souvent sans indemnités pour les salarié⋅e⋅s !

La riposte s’organise

Nous n’avons pas à payer leur crise, leur casse du système hospitalier, leur casse de notre système social, leur casse de la production de masque, leurs attaques sur nos droits ! Nous avons payé  déjà plusieurs fois cette crise par nos congés, par notre télétravail sans indemnité, y compris même par des morts du coté des syndicalistes et des travailleurs⋅es de la santé, de la distribution alimentaire, de la sécurité, l’éducation, etc …

Nous n’avons pas à payer la crise de leur système capitaliste, raciste et patriarcal, anti-écologique !

Face à ces mesures dont on ne peut même pas être assuré⋅e⋅s qu’elles disparaîtront une fois la crise passée, nous ne pouvons avoir qu’une seule attitude : poser le clavier, poser la souris, éteindre nos machines et envoyer un message clair et fort à nos employeurs et à l’état pour qu’il prenne l’étendue de la catastrophe qui se profile au loin : GRÈVE !

L’État donne aux entreprises la possibilité de continuer à bien vivre, à engranger des dividendes sur notre dos, à l’aide des Fonds Publics que nous renflouons de nos impôts, et dont sont privés les biens communs que sont l’hôpital public, l’Éducation Nationale, et les autres services publics.

Contre tout cela, nous appelons l’ensemble des travailleurs et travailleuses du numérique, du digital, du conseil et du jeu vidéo, des TPI, TPE et Moyennes et Grandes entreprises du secteur à faire grève et à rejoindre le personnel soignant dans les mobilisations et les manifestations le mardi 16 juin.

Pour que la crise du coronavirus ne serve pas, en plus de tuer des gens, à détruire les protections sociales qui existent encore.

Solidaires informatique, syndicat des travailleurs⋅euses du numérique, du digital, du conseil et du jeu vidéo.

Téléchargez le tract

16juin-1

Voici quelques points de rassemblements:

ARLES ↘️ 14h00 devant l’hôpital d’Arles
BORDEAUX ↘️ Manifestation à 11h30 PLace St Eulalie devant l’Hôpital St André
GRENOBLE ↘️ 10h30 Rassemblement devant l’ARS (cité administrative de Grenoble) et un Pique-nique revendicatif à la Préfecture (place de Verdun) à 12h. Rassemblement prévu devant le CHU à 14h suivit d’une manifestation jusqu’au centre ville.
LILLE ↘️ Manifestation à 14h30 Place de la République.
LYON ↘️ Manifestation à 13h devant l’hôpital Edouard Herriot.
MONTPELLIER ↘️
10h00 rassemblement hôpital St Eloi, prise de parole
10h35 rassemblement entrée de Gui de Chauliac, prise de parole
11h15 rassemblement Clinique Euzières (Colombière/Balmes) – prise de parole
11h40 rassemblement Lapeyronie – prise de parole.
️12h00 rassemblement ADV, prise de parole
Marseille ↘️ 11h00 Porte d’Aix avec peut-être un « avant-rendez-vous » devant la Timone
NANTES ↘️ Rassemblement à 14h devant le Chu.
Nice ↘️ Rendez vous à 19h30 Place Massena
PARIS (75) ↘️ 13h place Pierre Laroque / avenue Segur.
TOULOUSE ↘️ Manifestation à 14h Allées Jean Jaurès.

Laisser un commentaire