COMMUNIQUE : Abandon immédiat des poursuites contre notre camarade interpellé le 7 décembre !

https://solidairesinformatique.org/wp-content/uploads/2019/12/Communiqué_SI_violences-policières.pdf

Hier, samedi 7 décembre 2019, avait lieu à Nantes une manifestion contre le projet de réforme des retraites, à laquelle participait Solidaires 44. Au cours de cette manifestation, les « forces de l’ordre » ont à nouveau fait preuve de violences à l’encontre de manifestant-e-s pacifiques. En particulier, comme le restitue un communiqué de Solidaires 44, une manifestante a été très violemment prise à partie par la police sous leurs yeux.

Les camarades de Solidaires 44, et notamment l’un de nos camarades de Solidaires informatique, se sont indignés pacifiquement face à ces violences policières. En réponse, notre camarade a été interpellé, puis mis en garde à vue dans un commissariat nantais. Il a été relâché au terme des 24h de sa garde à vue, et convoqué en janvier.

Solidaires informatique s’insurge de ce nouvel acte de criminalisation des mouvements sociaux. Le gouvernement a manifestement choisi de refuser tout dialogue dans sa réforme, « et en même temps » de réprimer toutes les voix qui pourraient s’y opposer. Cette attaque contre notre camarade est à l’évidence une attaque contre tout le mouvement syndical.

S’il reste une once de décence à ce gouvernement, et si le dialogue avec les syndicats a encore un tant soit peu de sens pour le ministre de l’intérieur, l’abandon de toutes les poursuites contre notre camarade est la seule solution.

Solidaires informatique exige donc l’abandon de toutes les poursuites contre notre camarade. Bien évidemment, nous sommes également solidaires de tou-te-s les manifestant-e-s interpellé-e-s, et exigeons également leur libération et l’abandon des poursuites. On ne dialogue pas avec le peuple à coup de matraques, pas plus qu’on « explique » une réforme par des sanctions judiciaires.

Laisser un commentaire